Lombricompostage (2)

Publié le par Fane

J'ai commencé le lombricompostage il y a 4 mois, et tout semblait bien se passer (voir article précédent).

J'ai nourri régulièrement les vers régulièrement avec environ 500 g par semaine de déchets de fruits et légumes, papiers, etc... etc... Ils digèrent tout ! J'ai pu remarquer que les coquilles d'oeufs et les légumes type chou et endive sont plus long à composter.

Des oeufs ont commencé à apparaitre, puis j'ai vu arriver des bébés vers. La multiplication était en marche... Certains vers réussissent à s'échapper et je les retrouve quelques mètres plus loin, tous desséchés. Un ou deux vers par semaine prennent le large et meurent.

Il y a un mois, j'ai vu apparaitre des petites mouches et des petits point blancs dans ma compostière : des oeufs de mouches !!! L'invasion avait commencé. Malgré mes efforts pour aérer et chasser et détruire les mouches, elles étaient toujours là. Pourtant, pas de traces de pourriture ni odeurs nauséabondes. Il est temps de récolter le compost et de redémarrer une nouvelle cuvée, en revoyant mon système de couvercle pour éviter la fuite des vers et l'arrivée de mouches.

J'ai donc laissé mes vers sans apporter de nourriture pendant environ 3 semaines, pour que tous les restes soient mangés. J'ai placé le bac sous une forte lumière, et j'ai commencé à récupérer le compost en surface, par fines couches successives. Au fur et à mesure, les vers s'enfoncent plus profondément, et se retrouvent tous au fond du bac, il ne reste plus qu'à les récupérer ainsi que les nombreux oeufs et bébes. et leur préparer une nouvelle maison (voir article : Bonjour les Vers). Le tri des oeufs était assez fastidieux, et je devrai trouver une autre technique pour la prochaine fois !

J'en ai profité pour les dénombrer : il y avait 250 vers adultes, environ 400 bébés et autant d'oeufs.
J'ai passé les compost au four à 100°C pendant 1/4 d'heure,   afin de tuer les oeufs de mouches et autre arachnides.... et me voici avec du beau lombricompost pret à l'emploi.





Publié dans Déchets

Commenter cet article

caroline 14/01/2012 20:15


Bonjour, je viens tomber par hasard sur votre site et je suis consternée de lire que vous détruisez des mouches pour faire du lombricompostage ...hum hum, un bon conseil: faites un tas de compost
dans un coin de votre terrain et laissez faire la nature. Le compost est une transformation naturelle et simple et complexe, à la fois du point de vue chimique où chaque insecte et
bactérie joue son rôle. Il n'y a pas d'un côté les gentils vers de terre et de l'autre, les méchants cloportes, mouches, gastéropodes,champignons etc...je pratique le compost sans composteur depuis mon enfance et je n'ai jamais vu un tas de compost puer ou attirer des colonies de rats comme
certains le craigne...par conséquent, merci de faire confiance à la nature, laissez la faire ce qu'elle sait faire toute seule !

martial 02/11/2009 02:15


Bonjour, j'ai lu votre expérience et me permet de vous conseiller d'aller faire un tour ici pour en savoir plus pour lombricompotage, en tout cas bravo pour votre persévérance bien cordialement,
Martial Lanoir.
http://www.lombriq.com 


Fane 03/06/2007 17:27

Je pense hélas que c'est peu probable... La plupart des gens trouvent cela  dégoutant d'avoir des vers à la maison, et si l'on ne s'en occupe pas, cela risque de sentir mauvais. De plus, il vaut mieux broyer les aliments avant de les donner aux vers, ce qui peut être contraignant sans équipement.Pour finir, si des lombricompostières domestiques de bonne qualité et pratiques étaient fournies gratuitement, peut être que les gens commencerai à composter. Moi j'ai fait ça avec les moyens du bord, et en appartement je ne le ferai pas.Fane

absatou 03/06/2007 14:11

Bonjour,Je suis très intéressée par le système de lombricompostage. Vous semblez bien connaître le sujet.Pensez-vous qu'il est possible qu'un jour, tout le monde adopte ce système de compostage?